Investir dans un Parking est-il rentable ?

Le placement dans un parking se présente comme un moyen pratique de diversifier votre patrimoine et de dégager des revenus intéressants à long terme. Cela s’explique par le caractère plus flexible et simplifié de cette forme d’investissement comparé à l’investissement locatif classique (location de résidence secondaire, immeuble, etc.). Bien que moins risqué également, investir dans une place de parking se révèle avantageux compte tenu du dynamisme de ce marché où les demandes sont plus élevées, notamment dans les grandes villes. Toutefois, il s’avère que ce type de placement n’est pas à l’abri de quelques risques. Focus sur la rentabilité de l’investissement dans une place de parking.

L’investissement dans une place de parking en chiffre

À l’instar de celui d’une habitation ou d’un local commercial, le prix des places de parking est très varié en fonction des emplacements et des localités. Les zones les plus recherchées sont évidemment celles situées dans les grandes villes et les quartiers les plus cotés. Et ce sont celles qui offrent d’ailleurs les meilleurs potentiels de rendements en termes de placement locatif ou de plus-values élevées en cas de revente.

Investir dans un Parking

L’une des principales raisons qui poussent les investisseurs à s’intéresser aux places de parking réside dans le fait qu’elles ne nécessitent souvent aucun financement initial conséquent. Même si vous ne disposez que d’un budget limité, il vous est tout à fait possible d’acquérir ce type de bien et de le faire fructifier, à condition de choisir la bonne région.

Une enquête réalisée sur SeLoger en août 2020 avance un prix moyen de 23 000 € pour des places de parking en France. Notez que les écarts de prix peuvent être plus ou moins grands suivant les villes. À Saint-Étienne par exemple, un tarif moyen de 8 436 € est suffisant pour acquérir une place de parking d’environ 20 m². En revanche, la mise de départ dans les grandes métropoles et notamment concernant les stationnements publics est plus élevée. À Bordeaux, les tarifs avoisinent les 30 286 € contre 23 856 € à Lyon et 22 716 € pour les prix des places de parking sur Lille. Et enfin, à Toulon, les prix sont plus accessibles, car ils se présentent aux alentours de 20 500 €. Si en revanche, vous projetez de devenir propriétaire d’une place de parking à Paris, sachez que le coût moyen de ce type de bien est estimé aux environs de 31 804 €. D’ailleurs, les prix peuvent s’avérer 3 fois plus chers en fonction des arrondissements.

Lire également  Investir dans l’immobilier à Empuriabrava

La rentabilité d’une place de parking

Logiquement, si vous investissez dans une place de parking située en ville, vous devez pouvoir jouir d’une bonne rentabilité. Bien souvent, le besoin de stationnement dans les grandes métropoles est élevé et le manque de disponibilité des aires publiques dédiées à cet effet l’est d’autant plus. Or, plus il est difficile de trouver un stationnement, plus les loyers assujettis aux places de parking sont susceptibles d’augmenter.

Notez par exemple que dans certains quartiers de Lyon (Les Pentes de la Croix Rousse) tout comme dans les arrondissements situés plus au centre dans Paris, les loyers mensuels des parkings excèdent facilement les 150 ou même les 200 €. En dépit de ce constat alléchant, sachez que ces grandes villes ne représentent pas forcément les meilleurs endroits où les rentabilités des places de parking sont les plus intéressantes. En effet, sachez que les prix d’acquisition de ces biens y sont plus élevés. Il est par exemple possible que pour acheter une place de parking sur ces secteurs, vous ayez à réaliser un investissement de plus de 30 000 € pour ne pouvoir ensuite en tirer qu’un loyer mensuel de 150 €. Sur une année, soit 12 mois, cela vous fera 1 800 € de revenus annuels qui, une fois divisés par votre investissement de départ (30 000 €) vous fera une rentabilité brute de 6 %. D’ailleurs, sachez que dans les grandes villes, cette rentabilité locative excède rarement les 4,7 %.

Vous êtes nombreuses et nombreux à nous demander des informations complémentaires concernant les places de parking dédié aux voitures sans permis. Malheureusement, il n’existe pas encore d’opportunités aussi nichées.

Le meilleur endroit pour investir

Afin de profiter d’un meilleur rendement, il serait plus intéressant de se focaliser dans les zones périphériques de ces grandes villes. Dans les moyennes villes, ou les biens situés en proche banlieue, le prix des places de parking se négocient souvent moins cher. À ce moment-là, vous aurez plus de chance de dégager une rentabilité annuelle pouvant atteindre les 10 %. Toutefois, le principal risque réside dans la demande locative qui y est généralement plus faible comparé à celle des grandes métropoles. Afin d’espérer dégager un rendement plus optimal sur votre investissement locatif, il est préférable de privilégier les zones en tension où les demandes sont très fortes, quitte à investir une somme initiale plus conséquente. Cela vous permet au moins de dégager des loyers mensuels plus élevés qui vous permettront par la suite de rentabiliser votre placement tout en évitant les risques éventuels de vacances.

Lire également  Tout savoir sur la défiscalisation

Calculer du rendement d’une place de parking et les charges inhérentes ce type d’investissement

Pour déterminer le rendement brut pouvant potentiellement être offert par une place de parking, diviser les loyers annuels que vous comptez demander par la somme du prix d’acquisition du bien et les frais de notaire. Si vous désirez connaître le rendement net de votre place de parking, vous devez d’abord soustraire le loyer annuel par les charges inhérentes au bien avant de diviser par la somme entre le prix initial d’achat et les frais de notaire. Concernant les charges en question, il peut s’agir de charges liées à la copropriété et la taxe foncière. Notez que les charges prévisionnelles pouvant être assujetties à la place de parking que vous convoitez sont souvent mentionnées par les vendeurs. L’idéal est d’opter pour celles qui sont les plus faibles.

À titre d’exemple, sachez qu’au cours du troisième trimestre de l’année 2020, les charges annuelles prélevées sur les places de parking situées dans le 18e à Paris étaient estimées à 258 € contre 133 € pour celles de Toulouse et 76 € dans la ville de Strasbourg. À ces charges s’ajoute également la taxe foncière. Dans le cas d’une acquisition dans le cadre d’un programme neuf, il vous faudra régler les frais de notaire.

Laisser un commentaire